Pages

Subscribe:

La couture avant et aujourd’hui ?



La machine à coudre sert à élaborer toutes sortes de vêtements avec divers tissus.                                                                                           
Elle est munie de plusieurs mécanismes qui contribuent au fonctionnement de cette dernière (Tels que le fait de rentrer et sortir l’aiguille, de former une boucle ou encore de pouvoir avoir du fil spontanément…).
D’un point de vue historique, la machine à coudre a fait son apparition à l’époque des temps modernes ; En effet, l’allemand Weisenthal, célèbre écrivain, a inventé, en 1755, une aiguille avec le chas au milieu et une pointe de chaque coté.   


http://petitlien.com/machineacoudre

                                                                        
Nous pouvons citer beaucoup de personnalités après ce dernier ayant inauguré cette découverte ; Il y eut, en 1750, l’anglais Thomas Saint, qui a su trouvé le point de chainette.                                                       
Un peu plus tard, en 1800, Balthazar Krems de Mayen, a élaboré, un point de chainette extensible, ce qui permet d’obtenir une boucle du point de couture pour la première fois.
Un français se relève, vers 1830 : Barthelemy Thimonnier a obtenu un brevet sur sa machine à coudre fonctionnant avec un point de chainette et une pédale.
Par la suite, un homme important arrive en 1834 : Walter Hunt qui, utilisa une navette pour pouvoir faire des points droits.
L’Amérique surgit, par l’intéressement d’Elias Howe ainsi que son ami Fisher ; En 1845, ils reçoivent un brevet et sont parvenus à élaborer une machine capable de broder des points droits doubles.
Deux autres lumières américaines ont renforcés la couture ; Il s’agit de Wheeler et Wilson, en 1850, ayant fabriqué une machine à coudre avec un crochet rotatif assemblé à une canette remettant aussitôt le fil à sa place. C’est l’entreprise Singer, accompagnée d’Isaac Merit Singer, l’un des plus grand de l’industrie de la machine à coudre américaine qui l’a commercialisée (En t’autres, la première est sortie en 1851 et a été brevetée) puis en 1858, ils ont sortis une machine plus légère pour enfin sortir, en 1865, la machine à coudre Family.
L’Allemagne refait surface dans les années 1851-1860 avec des personnes renommées telles que Koch, Gritzner, Kayser, Muller, Mundlos ou encore Pfaff.
La société française Seeling a également commercialisé des machines à coudre ; Particulièrement,  une, de 1855, avec un point de chainette et en 1878, une autre invention surnommée <Le légat> composé d’une canette avec un bouton qu’il l’enclenche.
Au niveau mondial, dés 1858, plus de 100.000 machines à coudre sont commercialisées et intéressent de nombreux ingénieurs. De plus, en 1870, les machines à coudre  disposent de plus en plus de bobines et sont extrêmement rapides. Ensuite, William Jones et Lancashire se sont lancés dans l’exportation vers les pays tropicaux en 1979.
Un nouveau surpassement des allemands en 1880 avec <l’original Rhemania> de Junker et Ruh complétée d’une canette et d’une roue à utiliser à la main.
1882 : Il y eut lieu l’inauguration de la machine à coudre zigzag (C’est Kayser qui l’a crée).
Pour en finir, les années 1900-1940 ont aidé les ingénieurs à mettre en place d’autres types de machines à coudre ; Celles avec la navette, la bobine ronde ou encore la reprise de la Pfaff 130 zigzag avec un crochet rotatif imaginée par un ingénieur hollandais (Cette dernière a fait un succès jusqu'à 1950 et même de nos jours, sa popularité est irréversible).
En conclusion, la machine à coudre a été idéalisée par de nombreuses personnes ; Cela permet des échanges internationaux puis elle est un outil certain pour le bien-être des populations et la pérennité des industries et entreprises propres à la couture.

(Vidéo Ancienne machine à coudre singer)


L'évolution de la machine à coudre au fil du temps.




La première machine à coudre fonctionnelle est créée en 1830 par un tailleur d'habit lyonnais. Ce dernier cherche à répondre aux besoins vestimentaires nouveaux d'une société en pleine mutation, et dépose un brevet pour un modèle mécanique. La machine à coudre n'est alors qu'un instrument de couture que très rudimentaire qui reproduit le mouvement de crochet utilisé par les couturières en broderie, et le tissu doit être déplacé manuellement. Le succès attendu n'est pourtant pas immédiat et les nombreuses tentatives d'améliorations restent insuffisantes jusqu'en 1851, où le fondateur de l'entreprise américaine Singer dépose le brevet de la première machine à coudre à usage domestique qui lui permet de remporter le premier prix à l'exposition universelle de 1855. 

Des modifications sont apportées au modèle de base, qui n'était alors constitué que d'une simple table avec une roue qui permettait d'actionner une bielle enclenchant le mouvement de va-et-vient de l'aiguille. Sous le Second Empire la machine à coudre à navette actionnée par une pédale connaît un essor particulier, permettant d'obtenir des coutures plus solides grâce au système du double fils, tout en rendant le travail plus rapide. 

Au 19èmesiècle, la machine à coudre reste cependant essentiellement limitée au monde industriel et aux élites du fait de son prix d'achat élevé et des compétences techniques nécessaires à son utilisation. La majorité des habitants des villages se rendaient chez le tailleur d'habit, la modiste ou la couturière qui possédaient la machine à coudre nécessaire à la confection de leurs vêtements. Il faut attendre la seconde partie du 20ème siècle pour que soient commercialisés les premiers modèles électriques qui vont véritablement révolutionner le monde de la couture, donnant ses heures de gloire au prêt-à-porter. Les ménagères commencent à acquérir leurs premières machines à coudre qui permettent de réaliser rapidement des vêtements pour toute la famille à petits budgets. Néanmoins, dans les années 1980 l'intérêt pour la couture diminue par les effets de la société de consommation qui poussent les consommateurs à standardiser leurs tenues, mais aussi par les prix très compétitifs de vente obtenus grâce aux importations des pays de l'Est. 

Les machines à coudre sont délaissées et les ventes connaissent une décroissance fulgurante. Les principaux fabricants ne renoncent pourtant pas et cherchent à rendre leurs machines plus modernes, plus fonctionnelles et plus performantes et à des prix d'acquisition raisonnables. Ces efforts permettent de créer de nouveaux modèles électriques d'utilisation plus simple pour les couturières novices aussi bien que pour les professionnelles avec une diversité des points exécutés, et des systèmes de mémoire électronique qui pilotent l'exécution de motifs complexes ou de broder des séries de lettres. 

Ainsi, depuis quelques années la couture connait un nouvel essor, la machine à coudre s'imposant comme l'alliée indispensable des couturières. Elles permettent désormais de réaliser des confections personnalisées et variées, de la réalisation de vêtements à des pièces de maroquinerie en passant par des tissus d'ameublement, à des prix modestes, dans un temps relativement court. L'acquisition de la machine à coudre se démocratise et brise les cadres traditionnels s'adaptant aux évolutions de la société. 

La couture n'est désormais plus l'apanage de la femme et de la ménagère, elle devient accessible grâce à la machine à coudre à toutes les femmes, mais aussi à la gent masculine, de tous les milieux sociaux et professionnels, car elle ne demande plus de compétences techniques. Des émissions télévisées telles que ''Cousu Main'' contribue à accroître l'intérêt des Français pour la couture et à booster les ventes de machines à coudre qui continuent de s'améliorer pour répondre aux attentes des utilisateurs. 

Les anciens modèles en fonte sur des meubles en fer forgé connaissent également un regain d'intérêt, devenant de plus en plus des éléments de décors de nos intérieurs. La machine à coudre à encore de beau jour devant elle.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Une machine à coudre à conseiller, des infos ou astuces à partager, n'hésitez pas à commenter !