Pages

Subscribe:

L'invention de la machine à coudre




http://petitlien.com/machineacoudre


La machine à coudre a été inventée vers 1830, mais ce n’est que vers 1850 qu’elle devint célèbre grâce à Monsieur Singer qui l’améliora largement et, surtout, industrialisa sa fabrication.
Tout un chacun, ou presque allait pouvoir se servir de cet objet.

Avantages de cet équipement
Le principal avantage de cette machine tient dans la rapidité avec laquelle on obtient un résultat très satisfaisant. En effet, si l’on compare avec un professionnel de la couture ayant un bon savoir faire, la machine à coudre, même utilisée par débutant, finira l’ouvrage plus rapidement.
C’est un énorme avantage, que ce soit pour le particulier qui peut sans trop d’efforts ni d’apprentissagefabriquer ses propres vêtements ou pour l’industriel qui pourra produire des habits plus rapidement et de meilleure qualité.
Il faut de longues semaines, voire de nombreuses années, pour devenir un ou une parfaite couturière. Dans le même laps de temps ceux qui sont formés à la pratique de la machine à coudre deviendront presque des experts dans ce domaine.
Un des autres avantages de la machine à coudre, qui ne se remarque pas immédiatement est qu’avec cet outil on obtient assez facilement une très bonne régularité.

Sur vêtement, toutes le coutures auront le même aspect, la même solidité et la même finition. En effectuant la même travail manuellement il est fort probable, à moins d’être expert, qu’il y aura toujours des différences d’un endroit à un autre.
Avec dix machines à coudre identiques et des tissus identiques, il est assez facile de les régler de telle sorte que le travail fini soit quasiment identique d’un poste de couture à l’autre.



Les qualités de la machine à coudre
Une des qualités de ce produit, qui n’est pas négligeable, est sa robustesse. Pour peu que l’on entretienne un minimum sa machine elle durera des années sans présenter la moindre faiblesse et sans avoir à être dépannées régulièrement. Un peu d’huile de temps à autre et un nettoyage régulier suffisent à garder sa machine en parfait état durant de nombreuses années.
Les premières machines à coudre ne faisaient qu’imiter maladroitement le geste de l’homme.
Certes c’était suffisant dans beaucoup de cas, mais il restait toujours des détails que seul le couturier savait exécuter.

Faire une boutonnière ou coudre un bouton n’étaient pas du ressort de la machine.
Mais en un siècle et demi, que de progrès accomplis.

Evolution du nombre de points possibles, motorisation électrique du mécanisme et même depuis quelques années informatisation des processus.
Sans oublier la facilité d’utilisation.
Sur les premières Singer il fallait quelque temps pour se familiariser avec cette chose étrange, et avoir, tout de même, un bonne connaissance de la couture.
Avec les machines actuelles, il suffit de quelques heures pour maitriser sa machine et quelques jours pour confectionner ses premiers vêtements.

Mais il y a un mais !
Une seule ombre vient ternir ce tableau idyllique. !
Bien sûr la machine peut rivaliser avec l’homme, elle peut même faire des choses qui lui sont impossibles, mais dans certains domaines l’être humain est irremplaçable. Par exemple en haute couture, la plupart des vêtement que l’on admire dans les défilés sont entièrement assemblés à la main et l’utilisation de la machine tient une place extrêmement réduite dans leur confection.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Une machine à coudre à conseiller, des infos ou astuces à partager, n'hésitez pas à commenter !