Pages

Subscribe:

Coudre à la machine a changé nos vies



Si actuellement, coudre à la machine peut sembler une activité un peu désuète, il ne faut pourtant pas oublier qu’elle fut une véritable révolution dans le monde de la mode et qu’elle nous est encore bien utile. Pourtant nous ne savons pas grand chose sur son développement et sur la manière dont elle s'est assurée une place centrale dans l'industrie du textile. 

 http://petitlien.com/machineacoudre


Ainsi il est surprenant d'apprendre qu'elle ne connut pas un vif engouement lors de sa création. En effet son inventeur, Barthélémy Thimmonier, un tailleur français, mourut avant de pouvoir profiter du succès de son invention, malgré les nombreux brevets déposés entre 1830 et 1847. A l’époque, les premières machines à coudre ne sont d’ailleurs connues que sous le nom de « métier ou mécanique à coudre », et leur nom définitif ne sera trouvée que plus tard par les Etats-Unis.  C’est d’ailleurs un américain,  isaac Merrit Singer, qui donnera ses lettres de noblesse à la machine à coudre, en remportant le premier prix de l’Exposition universelle de Paris de 1855, après avoir déposé le brevet de la première machine à coudre à usage domestique. 

En France, il faut attendre 1868 pour que Pierre Carmien dépose le brevet de la première machine à coudre à navette fonctionnant à l’aide d’une pédale, également primée à l’Exposition universelle de Paris de 1878, Benjamin Peugeot à qui Carmien aura revendu son brevet en recevra même la légion d'honneur. Il faut ensuite attendre le XX° siècle pour voir la machine à coudre devenir électrique, la première, commandée en 1940, porte le nom d’Elna 1 et sera suivie par une longue liste de divers modèles. Aujourd’hui, la plupart des machines sont électroniques et sont arrivées à un degré de perfectionnement tel qu’elles sont dotées de mémoires. Leur ancêtre, la première machine à coudre électronique programmable est née en 1979 sous le nom de Memory 7 et nous vient de la marque japonaise Janone qui est aujourd’hui le premier fabricant mondial de machines à coudre électroniques.

Ainsi la machine à coudre a connu de grandes transformations tout au long de son évolution, mais si elle a su rester incontournable dans l'industrie de la mode, elle a connu un usage plus fluctuent du côté de ses utilisatrices domestiques. En effet, on a généralement en tête l'image de la femme au foyer des années 50 qui se doit impérativement d'apprendre à coudre afin de prouver ses talent de bonne ménagère. A notre époque où les femmes ont conquis leur place dans le monde du travail, la machine à coudre est pour un temps revenue au placard. En effet, il devient plus rare de pratiquer la couture, activité nécessitant du temps, temps qui nous est justement de plus en plus précieux. 

Toutefois il ne faut pas exclure les hommes du nombre de ses utilisateurs, certes plus rares, ils sont pourtant quelques uns à s'essayer de la couture. De plus, nous assistons à un retour fulgurent du vintage qui relance la mode de fabriquer ses vêtements soi-même. Garantie de qualité et d'originalité, cette tendance déjà bicentenaire pourrait bien en (re)conquérir plus d'un(e).




L'évolution des machines à coudre


Avant la création de la première machine àcoudre mécanique, la couturière devait coudre tout ouvrage à la main. cela lui demandait des jours, des semaines voire même des mois pour confectionner un vêtement.
D'oùla nécessité de créer la machine à coudre qui présente d'indéniables avantages.

Avant de les détailler, revenons sur l'histoire de cette machine :

L'allemand Weisenthal invente en 1755 une aiguille avec le chas au centre et avec une pointe àchaque extrémité. Ces aiguilles sont encore utilisées de nos jours pour la broderie.
En 1790, l'ébéniste anglais Thomas Saint présente une demande de brevet pour une machine à coudre en bois pouvant faire un point de chaînette. Ce point a étéconçu pour une utilisation dans les ateliers pour la fabrication de chaussures et de bottes.
Le français Barthélémy Thimonnier obtient un brevet en 1830 sur sa machine. Échec total car beaucoup de tailleurs ignorants et en colère y ont vu une menace pour leur métier et ont détruit la plupart de ses machines.

En 1834, Walter Hunt a réussi au moyen d'une navette àfaire un point droit, comme celui qui se fait aujourd'hui. Il a crééle principe de la couture avec 2 fils : un fil supérieur et un autre inférieur.

En 1845, Elias Howe du Massachusetts aux États Unis a construit une machine plus élaborée qui permettait de coudre un vêtement avec un point droit double. Entre temps, son principal rival, Isaac Merrit a construit une machine identique, ce qui a fini en procès pour déterminer qui possèderait le monopole. Howe gagne le procès et agrandit son "affaire".

En 1851  la première "vraie" machine à coudre mais très lourde était adaptée à un usage industriel uniquement.

Viennent ensuite entre 1851 et 1860 les marques Koch, Gritzner, Pfaff, Kayser, Müller, Mundlos, Durkopp, Biesolt, Locke, Nothmann, Ours et Rempel.

Seul Pfaff et Singer sortent finalement du lot.

La machine Singer étant très lourde et difficile d'utilisation, la marque propose une nouvelle série, la "New Family", produite pendant 20 ans et a environ 4 millions d'exemplaires.

Voyons désormais les avantages de la machine à coudre:

La précision de couture avec une variété de points innombrable : point droit, zigzag (pour permettre d'appliquer cordonnets, broderie anglaise ou de la dentelle), boutonnière, grec (serviettes de table), arceaux (chemisier, linge de table, lingerie), invisible (ourlet sur tissu lourd), tricot, cocotte (ourlet sur matière fine), smock (dessin décoratif a travers un froncage), élastique, surjet, épi ou point plume, nid d'abeille (pour poser des élastiques, des coutures sur tissu éponge), épine, fantaisie.

La rapiditéd'exécution est encore accentuée depuis la création de machines électroniques et programmables.

Les avantages :

Écran LCD ou tactile.

L'écran affiche les réglages nécessaires et les éventuels messages d'erreur en cas de mauvaise manœuvre.

Enfilage automatique du fil dans le chas de l'aiguille,

Touche annulation,

Les réglages sont illimités,

Les machines modernes permettent une ergonomie très pratique,

Leur prix est désormais abordable a tous les foyers et tous les budgets,

Leur utilisation peut être domestique ou industrielle.

En ce qui concerne les machines industrielles, elles sont dorénavant d'une soliditéet fiabilité incomparables. Les couturières débutantes sont ravies de profiter de leurs conditions de travail optimales pour découvrir les aspects manuels de la couture.
Les couturières plus expérimentées sont également satisfaites de pouvoir maitriser tous les paramètres du point et exercer une forte influence sur le processus de couture.
Elles peuvent savourer le plaisir de créer d'innombrables vêtements tels que jupes, robes, chemisiers, bustiers, pantalons, vestes, linge de table, linge de maison, draps, lingerie, etc...

D'ailleurs, ce n'est pas un hasard si les offres d'emploi et de service de couture par des particuliers se développent depuis des années en raison de l'opportunitéqu'apportent toutes ces machines à coudre, pour pouvoir rendre service aux gens.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Une machine à coudre à conseiller, des infos ou astuces à partager, n'hésitez pas à commenter !