Pages

Subscribe:

Comment devenir une bonne couturière ?



http://petitlien.com/machineacoudre

Au départ amatrice, vous avez pris le goût de la couture et développez une grande passion pour celle-ci, vous voulez maintenant en faire votre métier !
La couture vous a alors réussi car vous pensez avoir trouvé votre voie !
Le métier de couturière vous permettra de développer votre nouvelle activité et aussi votre créativité.
Voici quelques informations concernant cette profession.

La nature du travail :
Votre but : le sur mesure !
Votre client ou votre modèle viendra pour vos qualités de tailleur en herbe, vous allez devoir donc réaliser un vêtement de A à Z et bien sûr élaborer en fonction des bons vouloirs du client ! A vous de faire parler votre créativité tout en respectant les mesures.
Vous allez, tout d’abord, prendre les mensurations du modèle puis lui proposer certains choix, discuter, et échanger avec lui et enfin dessiner le patron. La confection du vêtement va prendre forme petit à petit, choisir le bon tissu, faire le patron, dessiner, couper, coudre, assembler les pièces entre elles, le temps sera votre pire ennemi.
Des retouches seront certainement nécessaire et il faudra recoudre, épingler, resserrer ou même élargir pour avoir LE tombé parfait.
Ce sont des heures sans compter mais le plaisir de voir votre création qui va comme un gant au client est inouï.
Mais ce travail exige tout de même, malgré la motivation, certaines compétences.

Les qualités requises :
Il vous faut être armé(e) de quelques qualités telles que la patience.
La confection d’un vêtement demande beaucoup de temps, soit à titre d’exemple, 25h pour une veste.
Votre client va peut-être vous agacer parfois car vous n’avez pas réaliser exactement ce qu’il souhaitait, votre première arme sera l’écoute. Le client vous donne sa confiance et il ne faut surtout pas le décevoir.
De plus, vous devez être perfectionniste afin d’adopter une certaine rigueur dans le travail. 

Les formations :
Avoir ces qualités ne suffit cependant toujours pas, il vous faut une formation car le talent ne s’invente pas !
Il vous faut un CAP ou un équivalent voire un bac pro ou encore un équivalent. 
Il existe différentes spécialisations dans les CAP, en  voici quelques-uns :
-CAP métiers de la mode-vêtement flou (permet de mieux comprendre les tissus légers)
-CAP métiers de la mode-vêtement tailleur
Il existe aussi des spécialisations dans les bacs pros :
-Bac pro métiers de la mode-vêtements
-Bac pro vêtement sur mesure option A tailleur dame
-Bac pro vêtement sur mesure option B tailleur homme
-Bac pro vêtement sur mesure option C couture flou
Et au niveau Bac +2, il y a le DMA costumier réalisateur.
Grâce à ces formations orientées couture, vous allez apprendre dans des matières spécifiques à coudre mais avec des matières générales comme les mathématiques, le français ou l’histoire-géographie, voire l’anglais vous allez vous cultiver. 

Les débouchés :
En tant que couturière, vous pourrez travailler soit avec les autres (dans un atelier de retouche, dans un atelier de confection…) soit à votre propre compte, soit encore auprès des particuliers…
C’est à vous de choisir ce qui vous convient le mieux, mais sachez qu’il est toujours préférable en tant que débutante dans le métier de commencer auprès des professionnels qui ont plusieurs années d’expériences ce qui vous permettra d’avoir des références après.
La dernière option qui est de travailler auprès des particuliers est la voie la plus rémunératrice.

Cette dernière qui est extrêmement exigeante demande un soin du détail très important.
Il est sûr que vous ne compterez plus vos heures dans ce cas mais les plus motivées pourront tenter leurs chances auprès de grands créateurs.
Si vous ne voulez pas trop que cela vous prenne de temps ou bien avoir un autre métier à côté, vous pouvez toujours vous inscrire à des ateliers collectifs pour embellir votre passion aux côtés des autres, ou alors si vous voulez vraiment apprendre vous pouvez participer à des cours particuliers. 

Vous pouvez également développer une activité à l’extérieur comme dans une maison de retraite pour les personnes âgées ou auprès des enfants dans des centres de loisirs…
Sachez également que l’on recrute dans les métiers du spectacle, on aura toujours besoin de costumière dans ce domainedonc allez-y à cœur joie, cela peut se révéler une expérience très enrichissante !
Les costumes ont pour but de retranscrire une époque, un style ou une émotion particulière et c’est le metteur en scène qui va exprimer ses envies donc à vous d’être à l’écoute et de retranscrire ce qu’il désire.
Parfois le costumier dessine puis fait fabriquer ces créations mais la plupart du temps, c’est lui qui les confectionne lui-même.

Vous avez également le choix entre être indépendant ce qu’est le plus souvent une couturière ou être avec d’autres personnes c’est-à-dire en atelier.
Une couturière indépendante exerce à domicile parfois avec des employés. Elle travaille pour des particuliers ou en sous-traitance pour des maisons de haute couture.
Néanmoins, elle peut aussi gérer sa propre boutique mais elle aura plus qu’une tâche d’artisan et devra s’occuper de l’entretien du local et de l’accueil des clients. Des employés seront alors utiles.
Une couturière peut aussi être employée, les femmes sont souvent vues comme les « petites mains ».

Votre salaire :
En tant que débutant, il s’échelonnera depuis le SMIC jusqu'à des salaires plus élevés si vous intégrez des maisons prestigieuses ou travaillez chez des créateurs de prêt-à-porter.

Marché du travail :
Au niveau du marché du travail, pour l’intégrer il reste assez fermé comme en démontre les chiffres : moins de 300 maîtres tailleurs et environ 10000 artisans en France.
Ainsi les grands créateurs emploient encore des couturiers qualifiés mais peu. Votre but principal est de sortir du lot, pour cela appropriez-vous votre propre style et soyez ambitieux !

Néanmoins, il est à savoir que les grandes industries de prêt-à-porter proposent des vêtements de toutes sortes à des tarifs compétitifs.
Pour augmenter ses revenus, la couturière peut vendre divers objets de mode comme des bracelets, des écharpes ou encore des produits de mercerie.

Un des principaux buts du couturier, pour réaliser des bénéfices est de fidéliser sa clientèle grâce notamment au dialogue avec son client et à son service de qualité.
La majorité des couturiers sont des couturières, et oui mesdames ce métier est majoritairement féminin encore aujourd’hui. 

Dons n’hésitez plus ! Vous êtes dorénavant armer pour devenir une couturière hors pair !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Une machine à coudre à conseiller, des infos ou astuces à partager, n'hésitez pas à commenter !