Pages

Subscribe:

Acheter des vêtements de créateurs

Depuis l’aube de l’humanité l’homme porte des vêtements.
Du temps des cavernes c’était essentiellement pour se protéger, le plus souvent du froid.
Au fil des siècles, par petites touches il est entré une part d’inutile dans le vêtement, que ce soit des touches de couleur, des bijoux. Bien sur, au départ c’était purement utilitaire, une ceinture servait à maintenir le vêtement en place jusqu’au jour où un ou une a eu l’idée de lui rajouter quelques morceaux d’os pour faire joli.

http://petitlien.com/machineacoudre


Les vêtements de créateur venaient de faire leur apparition.
La haute couture date probablement du XVII ème siècle. C’est de cette époque que date le rayonnement de la France en matière de mode.

Les habits de luxe est, en particulier à cause de leur prix, ont longtemps été réservés à une certaine élite. Les rois, les prince étaient bien habillés.
De nos jours, les créateurs font aussi du prêt à porter qui s’adresse à une clientèle plus large, en variant les tissus, les coupes.
A peu près tout le monde s’intéresse à la mode, sauf les tout-petits qui ne sont concernés que grâce ou à cause de leurs parents.

Quand à ceux qui prétendent ne pas suivre la mode, ils sont extrêmement rares, surtout dans nos régions.
Il y a deux motivations qui sont contradictoires. On veut à la fois être à la mode, mais aussi se distinguer des autres.
Les couturiers le savent bien. Ils créent des sortes d’uniformes en grandes quantités, mais avec suffisamment de détails différents pour qu’ils ne se ressemblent pas tout en ayant un même style.
Parmi ceux qui achètent et portent des vêtements de grande marque il y a différentes catégories.
Il y a ceux qui ne jurent que par une seule marque et qui ne voudraient porter autre chose que ça, sous aucun prétexte.

Ce phénomène se retrouve dans toutes les tranches d’âge.
Il y a l’adolescent qui s’affiche dans une tenue que les adultes trouvent souvent ridicules. Cette attitude ne dure jamais bien longtemps fort heureusement, car, pour les plus acharnés, il est parfois difficile de leur faire quitter leurs atours favoris, ne serait-ce que pour les laver.





A l’autre extrémité de l’échelle des âges, on trouve des dames ou des messieurs, le plus souvent respectables, qui, eux aussi, ne veulent porter que certaines marques, si possible de grands couturiers.
Et puis il y a la grande majorité qui portent des vêtements choisis au gré de l’humeur ou du temps qui passe.

Il y a aussi les formes et les couleurs qui entrent en jeu. Monsieur se plaira dans du bleu, du moins l’affirmera, mais son bleu va du noir au blanc en passant par toutes les nuances intermédiaires. En revanche Madame aimera bien s’afficher avec un petit tailleur gris ou son pantalon à taille ultra basse, celui qui permet de montrer à tous que l’on peut encore porter un string.
Il y a également les styles associés au métier que l’on pratique.

L’informaticien qui a le culte de la Silicon Valley, aura un style de vêtements assez particulier et plutôt coloré, alors que l’employé de banque portera une cravate assortie d’un costume gris.
En fait la grande majorité cherche à appartenir à un clan. Il y a le clan des jeunes, mais le cadre moyen fait lui aussi partie du jeu de rôles.

Le plus étrange c’est que dans tous les cas le style général est sensiblement le même. Même si ça ne saute pas aux yeux du premier abord, le rappeur de Clichy ressemble beaucoup dans sa tenue à l’assureur du XVI ème.
En fait la mode est plus une question d’époque que de social.
Rien qu’en voyant comment il est vêtu, on saura approximativement de quel siècle est la personne. Impossible de confondre un sénateur Romain du temps de Jules Cesar avec un employé de la fin du XX ème siècle. Cela dit les romains d'antant suivant eux-aussi une certaine mode.

Et pourtant, même si elle n’existait pas encore, les premiers suivaient déjà la mode et les créateurs.
Dans le domaine du vêtement, le créateur, qu’il soit grand ou petit est important. Même si en théorie tout un chacun pourrait créer ses propres vêtements, dans la pratique très peu le font.
Dans toutes les familles on peut rencontrer une tante ou une grand-mère qui fait des habits. Parfois le pull-over amoureusement tricoté n’est pas vraiment du gout de tous, et la machine à coudre offerte à l’occasion d’un Noël ou d’un mariage reste dans un coin de placard.

En ces périodes de crise on pourrait penser que beaucoup économiseraient sur l’achat de vêtements.
Pas du tout, même si la période n’est pas favorable, on achète ses vêtements.
C’est une nécessité bien sur, en particulier en hiver. On pourrait les garder jusqu’à l’usure totale.
Mais rien à faire, on achète régulièrement des habits neufs, avec délectation parfois, par compulsion dans certains cas et par plaisir le plus souvent.

Il y a une constante dans tout ceci c’est que quel que soit le niveau de vie, l’endroit ou l’on habite, le métier que l’on exerce, dans notre grande majorité on a envie d’avoir des vêtements de marque. Ce n’est pas tant le budget que l’on y consacre qui motive ou freine, mais l’envie d’acheter quelque chose qui nous plait mais également pour s’affirmer.

Et ce quelque chose, on le trouvera le plus souvent chez les créateurs qui apportent un supplément d’âme à des objets inanimés.
Bien sur on achète également des vêtements à bas prix, mal fabriqués et qui ne durent pas très longtemps. Même si dans ce cas, on n’a pas vraiment le choix, presque toujours on regrette l’achat de cette chose informe.

Quand il s’agit d’un bonne marque on est rarement déçu.
Et certains créateurs ont l’art de faire des produits qui sont à la fois abordables et qui donnent entière satisfaction.

C’est pour toutes ces raison que l’on achète et que l’on porte des vêtement de telle ou telle enseigne.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Une machine à coudre à conseiller, des infos ou astuces à partager, n'hésitez pas à commenter !