Pages

Subscribe:

Le troc de vêtements (cousus mains ou pas)





"Je n'ai rien à me mettre", "Tout ce que j'ai dans mon armoire ne me va plus", "mes enfants grandissent trop vite, leurs vêtements ne leur vont déjà plus", "nous sommes en été et je n'ai que des habits d'hiver, ou inversement" etc etc...    

Des phrases qu'on a tous dit au moins une fois. Quelles solutions s'offrent à nous?


 http://www.coudre.info



Nous pouvons simplement acheter de nouveaux vêtements et donner les anciens, pas  très économique comme solution! Nous pouvons aussi revendre nos vêtements, dans
des vide-greniers, ce qui signifie, se lever très tôt le week-end, préparer et porter toutes les affaires à vendre, patienter pendant des heures dans le froid ou en plein soleil, en résumé pas très encourageant pour ceux qui ne sont pas des adeptes. Il y a aussi la revente sur internet, passer les annonces, répondre aux questions, préparer les colis, envoyer les colis; pas encore très inspirant comme solution.      
                   
Tournons nous vers notre enfance pour trouver quelque chose de plus amusant pour renouveler nos garde-robes.                                                         
Depuis que l'école existe, dans les cours de récréation, tous les enfants s'échangent des bonbons, des billes, des cartes... Aujourd'hui, nous les "grands", les adultes, faisons de nos vies des cours de récréation géantes. A l'heure où tout le monde cherche à faire des économies par-ci, par-là, de plus en plus de sites internet proposent de troquer nos vêtements contre des autres vêtements. Qu'est ce que le troc? Tout simplement une participation collaborative, ou plus communément "un échange gagnant-gagnant".
Essayons donc le troc sur internet. Première des choses trouver un site de troc, surprise, il en existe déjà beaucoup lorsque nous écrivons "troc de vêtements" sur un moteur de recherche: pret à changer, troc vestiaire, troc party, too short, l'armoire des petits... Parfait, nous n'avons que l'embarras du choix.

Comment çà fonctionne? Pour commencer, vous créer votre compte sur l'un de ces sites. Ensuite, là selon les sites, il y a quelques différences, sur certains, vous commandez votre kit d'envoi, vous le recevez, vous renvoyez dans la pochette, tout ce que vous souhaitez échanger. Certains sites se permettent de trier vos vêtements et de garder uniquement vos plus belles pièces, le reste est donné à des associations par exemple. Vous avez donc un jeton en échange d'un vêtement validé qui est crédité sur votre compte virtuel.

Il vous suffit maintenant de choisir un vêtement que vous souhaitez acquérir parmi les choix proposés et de le commander. Vous le recevez quelques jours après.
Sur d'autres sites, il vous suffit de prendre vos vêtements à troquer en photo, les télécharger sur le site, et ensuite, vous cherchez les pièces que vous voulez acquérir, et vous envoyez un message aux propriétaires pour lui proposer un échange, et voilà une autre façon de troquer vos vêtements sur internet.

Pour finir, il existe de plus en plus de bourse au troc partout en France, ou des personnes organisent avec des connaissances des séances de trocs... Le troc de vêtements a donc encore de beaux jours devant lui.


Le troc se définit dans le dictionnaire par "une opération économique par laquelle chaque participant cède la propriété d'un bien (ou un groupe de biens) et reçoit un autre bien. Le troc fait partie du commerce de compensation avec l'échange de services au pair".
Par les temps de crise que nous traversons, il est indispensable de faire attention à nos dépenses. Le budget réservé aux achats vestimentaires diminue par la force des choses. Nous faisons durer un peu plus les vétements, nous reprisons les pieces uséees. Nous passons les vétements d'un enfant à l'autre en faisant fi de la mode.le systéme "D" est de mise et se répand.
Il arrive aussi que notre garde robe ne nous convienne plus, soit parce que nous avons changer de taille de vétements, soit que nous nous en lassons et que  nous voulons suivre la mode.
Afin de changer de garde robe sans se ruiner, le troc est une des solutions à retenir.

Pourquoi?
Les + du troc: ce n'est pas cher et vous perdez moins en pouvoir d'achat à la reprise par rapport à une revente sur un site d'occasion.
Sur les sites d'occasion, du genre "priceminister, amazon occasion, etc..), vous devez vendre vos articles à 30% voire 40 % moins cher que ce qu'il vous a couté même si il est neuf. Avec le troc, l'échange se fait au plus prêt de sa valeur exacte.En plus, les sites d'occasion servent d'intermédiaire et prennent une commission baissant encore votre marge.
autre avantage du troc, c'est convivial, Il y a en effet un côté ludique car le site de troc devient un véritable réseau social. Les participantes  s'envoient des mails pour se donner des conseils de mode. c'est trés convivial.
C'est écologique et économique car on échange de l'existant. Pourquoi acheter toujours du neuf?.
C'est mode. le troc party devient également tendance. Un rendez-vous est pris à l'avance sur internet -Prêt à troquer, Chacun sa tribu, Troc Party- et les "troqueuses" se retrouvent soit dans un bar, soit dans un appartement, pour échanger leurs vêtements. Des "troc party" sont organisées à Paris, à Lyon mais aussi à Avignon, Clermont-Ferrand.

Il existe différentes maniéres de faire du troc:
Le troc sur un site internet, le "free troc party" organisé par une association , et la troc party organisée par soi-même.

Le troc via internet.
Beaucoup de sites de troc fleurissent sur internet. ça devient une trocmania tellement ça marche du tonnerre.Beaucoup de sites tels que: trocvestiaire, pretatroquer, trocparty, ..Nous prendrons l'exemple du site "trocvestiaire".

l'exemple de "trocvestiaire"

Ce site a été crée par une passionnée de mode. Diplômée d’HEC et de l’Institut Français de la Mode, elle est passée par les Relations Publiques à New York chez Emanuel Ungaro, puis dans un Bureau de Conseil en Stratégie et Création à Paris. Son oeil est averti et son dressing, tout comme celui de ses
copines, est plein à craquer de trésors dénichés, collectionnés au cours des années, provenant parfois de ventes privées. Certaines pièces dorment dans son dressing et pourtant, comme toutes les filles, elle pense toujours qu’elle n’a rien à se mettre. Du coup, elle a pris l’habitude d’échanger ses tenues avec ses copines et c’est ainsi qu’est né TrocVestiaire.
Troc vestiaire s'adresse surtout aux mamans qui suivent la mode pour se faire plaisier et qui onts des bambins qui grandissent trop vite. ce site permet de troquer sans passer par la case portemonnaie.
Chaque maman fait ainsi le bonheur d’une autre. On est libre d’échanger des articles d’une catégorie contre des articles d’une autre catégorie : vêtements femme contre articles future maman, vêtements future maman contre articles enfants,…
Que trouve-t-on sur TrocVestiaire? Les marques fétiches des mamans à la pointe de la
mode : Bonpoint, Burberry’s, Petit Bateau… Les articles de puériculture qui ne durent
qu’un temps : berceaux, siège-auto, chauffe biberon… et les jouets et livres pour nos
chères têtes blondes

Le site a rencontré un immense succés puisqu'il affiche, à ce jour, à son compteur + de 12 000 membres.

L'exemple de "prêt à changer"

Benjamin Augros a lui lancé le site Prêt à changer fin 2011, alors qu'il venait de terminer son école de commerce et un mémoire sur le troc et la consommation collaborative. Depuis, avec son associé, ils ont embauché quatre salariés. Le slogan: "N'achetez plus, échangez".
Le but ? Echanger un article avec un autre d'une valeur similaire
Environ 100.000 produits ont été présentés sur le site. Il s'agissait au début de vêtements pour femmes puis l'offre a été étendue: on trouve maintenant de la mode masculine, des vêtements pour enfant, des objets de puériculture.
Le site compte 21.000 membres. 40% d'entre eux sont des mères de famille. Il faut d'abord s'inscrire gratuitement sur le site, proposer un bien et chercher un article ayant une valeur similaire, puis proposer un échange.
Le site fait aussi des suggestions en fonction des goûts et de la valeur des biens. Pretachanger.fr permet des échanges à plusieurs. Enfin, les articles sont envoyés dans un point relais, près de l'acquéreur.

Comment marche le troc sur site?
Pour troquer, c’est très simple, en trois clics
1/ Selectionner les articles qui vous interessent
2/Proposez les articles que vous souhaitez échanger
3/Envoyer à partir du site un message à la personne qui possède l’article que vous souhaitez obtenir.
Vous pouvez soit faire une remise en main propre, soit faire un échange par courrier.
Le service est gratuit!

Participer à une "free troc party"

Pour y participer, vous pouvez vous inscrire via facebook ou sur les sites de troc connus précédemment cités.
Aprés inscription, vous vous rendez à une troc party organisée avec les vetements que vous n'utilisez plus et que vous souhaitez échangés. Tous les objets sont mis en commun, il n'y a plus qu'à se servir !
Vous liquidez ce que vous n'utilisez plus, vous repartez avec plein de nouvelles choses et vous faites des heureux !
Faites en plus une bonne action : tout ce qui n'aura pas été troqué est donné à une association humanitaire.

En général, une participation est demandée à l'entrée pour accéder au lieu de la troc party. Cette contribution financiére qui est de l'ordre de 3 à 5 euros comprend la collation proposée (raffraichissement, toasts, gormandises), la location de la salle. Le prix est vraiment modique modique.

ORGANISER SA PROPRE TROC PARTY: les conseils

1) Choix du lieu :
- Pour votre troc party, choisir un lieu sympa où il y a de placechez vous, chez une amie ou dans un café (une salle ou une partie de salle à part pour ne pas se mélanger avec les autres clients), dans une association, une université…et il faut prévoir de la place pour mettre les portants et des tables pour étaler les articles apportés pour la troc party.
- Prévoir des tables, des cintres et des portants pour les articles.
- Négocier un tarif de consommation avec le patron du lieu (bar, restaurant, salle d’exposition…).
- En fonction de votre négociation et de vos frais d’organisation, appliquer un tarif d’entrée aux participants entre 5 et 10 € pour une collation + frais d’organisation.
2) Organisation de la troc party en amont :
- S’y prendre environ 4 semaines à l’avance.
- Si vous voulez attirer du monde, parler de la troc partyauprès de la presse locale, sur les forums locaux et sites d’actualité de votre ville ou de votre région, sur le site d’annonce de troc party Pretatroqueret bien-sûr nous vous aiderons à relayer la troc party auprès de la communauté Pretachanger !
- Vous pouvez aussi prévoir un flyer
- Etre au moins 2 personnes à organiser la troc party .
3) Appliquer ce règlement et l’envoyer à chaque
participant :
- La règle d’or de la troc party, c’est la convivialité et la courtoisie.
- Chaque participante s’engage à payer les droits d’entrée qui couvrent les frais de collation et d’organisation de la troc party.
- La durée moyenne d’une troc party est de 30 minutes. Après on peut rester pour discuter et boire un verre, manger un morceau…au total prévoyons 3 à 4h.
- Sont acceptés : les vêtements et accessoires de mode pour femmes et enfants, neuf, en très bon état ou bon état et qui n’ont jamais été portés ou peu usagés
- Ne sont pas acceptés (pour raisons d’hygiène) : les cosmétiques, les sous-vêtements, maillots de bain, boucles d’oreilles.
- Minimum de 3-5 articles par personne.
- Maximum de 15-20 articles par personne.
- Tous les articles doivent être impeccables et propres et les articles contrefaits ne sont pas acceptés.
- Le nombre de place étant limité, les participants doivent d’inscrire à l’avance et confirmer leur présence par mail ou par téléphone la veille de la troc party ou au pire le jour J.
4) A l’entrée de la troc party le jour J :
- Si vous prévoyez de faire payer un petit frais d’entrée, récoltez les droits d’entrée à l’accueil à l’aide d’une petite boite et de la monnaie.
- À l’accueil, les articles de chaque participant sont triés : acceptés ou refusés.
- Chaque participante reçoit une étiquette avec son nom qu’elle se colle ou un badge.
- Ensuite c’est à l’organisateur de choisir le type de troc : soit on fait uniquement des échanges directs (un article donné = un article donné en échange) soit on instaure un système de points
-> Dans le cas des échanges directs : Il suffit d’étiqueter chaque article du participant avec son nom et de l’inviter à mettre ses articles sur cintre et sur les tables.
-> Dans le cas des échanges contre points : Chaque participante se voit ainsi attribuer un nombre de «boutons/points», qui correspond à une unité d’échange en fonction de la valeur (exemple: 1 article à 2 boutons= 2 articles à 1 bouton ou = 1 article à 2 boutons). C’est à l’organisateur de donner le nombre de points par article et d’étiqueter chaque article avec le nombre de points.
- Les «boutons» ne sont pas cumulables d’une troc party à l’autre et doivent être entièrement restitués à la fin de la troc party.

Avant le début de la troc party, préciser :
- Les articles restants pourront ainsi servir pour une prochaine troc party ou être donnés à une association (le préciser au départ).
- Aucun article n’est restitué à la fin de la troc party.
- Avant le départ d’un membre, vérifier le nombre d’articles récupérés par chaque membre et le nombre de point utilisé et restitué par rapport à la valeur en boutons de chaque article.
Petit mot de la fin
Prenez-votre courage à deux mains et lancez-vous ! Vous en tirerez une grande satisfaction : Tous les participants font des économies, recyclent en donnant une seconde vie aux objets et on crée du lien ! Toutes les participantes passent un excellent moment et s’en rappelleront


Comment choisir un tissu pour coudre ?



http://petitlien.com/machineacoudre


Vous avez pris votre décision mesdames ! Votre souhaitez développer votre projet de couture, et bien après avoir choisi votre machine à coudre, il vous faut dorénavant vous familiariser avec les tissus
Ce choix de tissu se révèlera un vrai casse-tête si vous n’avez aucune idée à ce sujet mais après ces quelques conseils vous aurez clarifié vos idées et ce dilemme deviendra un jeu d’enfant et un véritable moment de créativité.
Mais lequel choisir et comment ?
Les critères de sélection varient en fonction ce que vous voulez réaliser 

Le choix des tissus dépend donc des critères suivants :
-Le poids :
Ce critère est souvent associé à l’opacité du tissu car plus un tissu est léger plus il est transparent. .
Par exemple, une jupe devra ^être accompagnée d’une doublure pour ne pas être trop provocant. Tandis que si le tissu est opaque ce n’est pas utile. 

-La rigidité :
Ce critère s’oppose donc à la souplesse d’un tissu.
Par exemple, pour les danseuses classiques, la rigidité du tissu ferait bien tenir la forme de ce dernier alors qu’un justaucorps épousera parfaitement les formes de la danseuse.
Pour effectuer une création vous devez donc faire très attention à ces deux opposés.  

-La matière :
Vous devez donc vous posez la question entre matière synthétique ou naturelle. Les tissus en fibres naturelles tels que le coton, la soie et le lin ont l’avantage d’être respirant et plus saints pour la peau. Par exemple, pour une couette, il existe une multitude de critères qui soient garde la chaleur l’hiver soient permettent une certaine aération.
Pour celles qui ont des petits moyens après l’achat de la machine à coudre, les tissus synthétiques sont la meilleure alternative du à leur faible cout.
Tout dépend donc de vos moyens et de vos envies !

 -L’élasticité :
Rigide ou élastique ? Vous n’avez donc toujours pas fini de vous torturer la tête mais comptez sur ces conseils pour vous aider.
Après avoir mis sur papier votre idée sous forme de croquis ou de patron vous devez vous appliquer pour le réaliser au maximum, ainsi après avoir créé votre patron, vous devez choisir un tissu assez facile à coudre donc un tissu rigide. Cependant il faut savoir qu’ils sont plus couteux
Au contraire, on choisira un tissu élastique car ils souffrent moins des défauts de patronage mais il faut noter qu’ils sont plus difficile à coudre.
Tout dépendra de la fonction que vous voulez en faire.
Les tissus élastiques souffrent moins des défauts de patronage mais ils sont plus difficiles à coudre que les tissus non élastiques.
Après ces quelques renseignements sur les différents types de tissus, vous devez aussi vous renseignez sur le prix.
Pour créer un modèle de textile unique et choisir vos tissus favoris vous devez d’abord prendre connaissance de la gamme de prix.
Les prix sont élaborés selon la noblesse du tissu et sont donnés au prix d’un mètre de tissu, ils peuvent ainsi aller de moins d’un euro à plusieurs dizaines.
Les matières nobles telles que la soie ou le satin sont beaucoup plus onéreuses que le polyester qui est assez attractif. Leur provenance peut également faire gonfler la note, comme par exemple pour de belles étoffes venant d'Inde.

Voici quelques exemples de matières textiles qui pourront vous être utile et je vous détaille également  leurs utilisations :
Sachez qu’il existe une multitude de matières textiles sur le marché. Néanmoins, vous devez choisir le tissu qui correspondra le mieux à votre création. 

-Le lin :
Ce tissu naturel est utilisé dans de nombreux domaines tels que les rideaux, les torchons, le linge de lit ou les vêtements. Les tissus en pur lin se présentent sous de nombreuses formes et couleurs. 

-La soie :
Ce tissu noble est également fragile car il prend très vite les tâches qui ne partent pas en général. De plus, il ne faut pas exposer cette matière à la lumière du soleil, surtout lorsqu’elle est très puissante car cela est risque de décoloration du tissu. 

-Le satin :
Cette étoffe lisse et brillante est un symbole de douceur indescriptible au toucher en particulier au niveau de la peau. 

-Le polyester :
Cette matière plastique est issue d’une synthèse chimique et c’est une fibre synthétique assez populaire car elle est la plus produite dans le monde.. 
Son utilisation principale est tournée vers la fabrication des fibres textiles synthétiques dont les plus connues sont le Tergal et le Dacron.
On mélange souvent cette fibre avec d’autres comme la laine ou le coton et son utilisation la plus répandue se situe au niveau de l’habillement.
Néanmoins, d’autres usages lui sont attribués tels que dans l’industrie.

-Le denim : c’est la contraction de « Nîmes », toile de coton assez robuste, ce tissu est souvent utilisé pour la confection de jeans. 

-La flanelle : symbole des quarante-trois ans de mariage, tissu léger et très doux au toucher

-La gabardine : c’est un tissu de coton à mailles serrées qui est relativement imperméable, on l’utilise notamment pour fabriquer des manteaux.

-L’interlock : tissu tricoté et assez extensible du moins plus que le jersey

-Le jersey : c’est un tissu fin tricoté avec des faces différentes. Il est utilisé dans le domaine de l’habillement.

-Le velours milleraies : tissus en velours à côtes fines idéal pour l’ameublement

La nature est extrêmement importante pour vous, vous êtes écologique et prônez pour le respect de l’environnement ? Très bien, j’ai la solution : les tissus bios !
Ce sont des tissus biologiques en matière donc naturelle et issu de l’agriculture biologique. Cela veut dire que les matières premières sont cultivés sans pesticides ni OMG. De plus, en achetant un tissu biologique, vous êtes certaine que chaque étape de la fabrication a respecté des règles très strictes comme par exemple pour la teinture du tissu ou l’impression.

Vous pouvez également demander à un vendeur des morceaux de tissu appelés chutes de tissus mais il faut savoir que la taille est variable et est souvent utilisé pour de petites confections.
Vous pouvez trouver des tissus dans une boutique spécialisée comme le Marché Saint Pierre à Paris, ou bien sur internet.

Coudre à la machine a changé nos vies



Si actuellement, coudre à la machine peut sembler une activité un peu désuète, il ne faut pourtant pas oublier qu’elle fut une véritable révolution dans le monde de la mode et qu’elle nous est encore bien utile. Pourtant nous ne savons pas grand chose sur son développement et sur la manière dont elle s'est assurée une place centrale dans l'industrie du textile. 

 http://petitlien.com/machineacoudre


Ainsi il est surprenant d'apprendre qu'elle ne connut pas un vif engouement lors de sa création. En effet son inventeur, Barthélémy Thimmonier, un tailleur français, mourut avant de pouvoir profiter du succès de son invention, malgré les nombreux brevets déposés entre 1830 et 1847. A l’époque, les premières machines à coudre ne sont d’ailleurs connues que sous le nom de « métier ou mécanique à coudre », et leur nom définitif ne sera trouvée que plus tard par les Etats-Unis.  C’est d’ailleurs un américain,  isaac Merrit Singer, qui donnera ses lettres de noblesse à la machine à coudre, en remportant le premier prix de l’Exposition universelle de Paris de 1855, après avoir déposé le brevet de la première machine à coudre à usage domestique. 

En France, il faut attendre 1868 pour que Pierre Carmien dépose le brevet de la première machine à coudre à navette fonctionnant à l’aide d’une pédale, également primée à l’Exposition universelle de Paris de 1878, Benjamin Peugeot à qui Carmien aura revendu son brevet en recevra même la légion d'honneur. Il faut ensuite attendre le XX° siècle pour voir la machine à coudre devenir électrique, la première, commandée en 1940, porte le nom d’Elna 1 et sera suivie par une longue liste de divers modèles. Aujourd’hui, la plupart des machines sont électroniques et sont arrivées à un degré de perfectionnement tel qu’elles sont dotées de mémoires. Leur ancêtre, la première machine à coudre électronique programmable est née en 1979 sous le nom de Memory 7 et nous vient de la marque japonaise Janone qui est aujourd’hui le premier fabricant mondial de machines à coudre électroniques.

Ainsi la machine à coudre a connu de grandes transformations tout au long de son évolution, mais si elle a su rester incontournable dans l'industrie de la mode, elle a connu un usage plus fluctuent du côté de ses utilisatrices domestiques. En effet, on a généralement en tête l'image de la femme au foyer des années 50 qui se doit impérativement d'apprendre à coudre afin de prouver ses talent de bonne ménagère. A notre époque où les femmes ont conquis leur place dans le monde du travail, la machine à coudre est pour un temps revenue au placard. En effet, il devient plus rare de pratiquer la couture, activité nécessitant du temps, temps qui nous est justement de plus en plus précieux. 

Toutefois il ne faut pas exclure les hommes du nombre de ses utilisateurs, certes plus rares, ils sont pourtant quelques uns à s'essayer de la couture. De plus, nous assistons à un retour fulgurent du vintage qui relance la mode de fabriquer ses vêtements soi-même. Garantie de qualité et d'originalité, cette tendance déjà bicentenaire pourrait bien en (re)conquérir plus d'un(e).




L'évolution des machines à coudre


Avant la création de la première machine àcoudre mécanique, la couturière devait coudre tout ouvrage à la main. cela lui demandait des jours, des semaines voire même des mois pour confectionner un vêtement.
D'oùla nécessité de créer la machine à coudre qui présente d'indéniables avantages.

Avant de les détailler, revenons sur l'histoire de cette machine :

L'allemand Weisenthal invente en 1755 une aiguille avec le chas au centre et avec une pointe àchaque extrémité. Ces aiguilles sont encore utilisées de nos jours pour la broderie.
En 1790, l'ébéniste anglais Thomas Saint présente une demande de brevet pour une machine à coudre en bois pouvant faire un point de chaînette. Ce point a étéconçu pour une utilisation dans les ateliers pour la fabrication de chaussures et de bottes.
Le français Barthélémy Thimonnier obtient un brevet en 1830 sur sa machine. Échec total car beaucoup de tailleurs ignorants et en colère y ont vu une menace pour leur métier et ont détruit la plupart de ses machines.

En 1834, Walter Hunt a réussi au moyen d'une navette àfaire un point droit, comme celui qui se fait aujourd'hui. Il a crééle principe de la couture avec 2 fils : un fil supérieur et un autre inférieur.

En 1845, Elias Howe du Massachusetts aux États Unis a construit une machine plus élaborée qui permettait de coudre un vêtement avec un point droit double. Entre temps, son principal rival, Isaac Merrit a construit une machine identique, ce qui a fini en procès pour déterminer qui possèderait le monopole. Howe gagne le procès et agrandit son "affaire".

En 1851  la première "vraie" machine à coudre mais très lourde était adaptée à un usage industriel uniquement.

Viennent ensuite entre 1851 et 1860 les marques Koch, Gritzner, Pfaff, Kayser, Müller, Mundlos, Durkopp, Biesolt, Locke, Nothmann, Ours et Rempel.

Seul Pfaff et Singer sortent finalement du lot.

La machine Singer étant très lourde et difficile d'utilisation, la marque propose une nouvelle série, la "New Family", produite pendant 20 ans et a environ 4 millions d'exemplaires.

Voyons désormais les avantages de la machine à coudre:

La précision de couture avec une variété de points innombrable : point droit, zigzag (pour permettre d'appliquer cordonnets, broderie anglaise ou de la dentelle), boutonnière, grec (serviettes de table), arceaux (chemisier, linge de table, lingerie), invisible (ourlet sur tissu lourd), tricot, cocotte (ourlet sur matière fine), smock (dessin décoratif a travers un froncage), élastique, surjet, épi ou point plume, nid d'abeille (pour poser des élastiques, des coutures sur tissu éponge), épine, fantaisie.

La rapiditéd'exécution est encore accentuée depuis la création de machines électroniques et programmables.

Les avantages :

Écran LCD ou tactile.

L'écran affiche les réglages nécessaires et les éventuels messages d'erreur en cas de mauvaise manœuvre.

Enfilage automatique du fil dans le chas de l'aiguille,

Touche annulation,

Les réglages sont illimités,

Les machines modernes permettent une ergonomie très pratique,

Leur prix est désormais abordable a tous les foyers et tous les budgets,

Leur utilisation peut être domestique ou industrielle.

En ce qui concerne les machines industrielles, elles sont dorénavant d'une soliditéet fiabilité incomparables. Les couturières débutantes sont ravies de profiter de leurs conditions de travail optimales pour découvrir les aspects manuels de la couture.
Les couturières plus expérimentées sont également satisfaites de pouvoir maitriser tous les paramètres du point et exercer une forte influence sur le processus de couture.
Elles peuvent savourer le plaisir de créer d'innombrables vêtements tels que jupes, robes, chemisiers, bustiers, pantalons, vestes, linge de table, linge de maison, draps, lingerie, etc...

D'ailleurs, ce n'est pas un hasard si les offres d'emploi et de service de couture par des particuliers se développent depuis des années en raison de l'opportunitéqu'apportent toutes ces machines à coudre, pour pouvoir rendre service aux gens.